Huiles essentielles

Avec les beaux jours, reviennent les allergies. Pour se protéger efficacement contre la rhinite allergique, notre spécialiste en aromathérapie propose plusieurs solutions.

Dès le mois de mars, le pollen de certains arbres, comme le bouleau ou le cyprès, fait le lit des premières allergies saisonnières. C’est ensuite au tour des graminées (gazon, foins…) de venir nous chatouiller le nez, pour finir, en été, avec l’armoise, le plantain ou la très redoutée ambroisie. Considérée comme un problème de santé publique majeur, cette plante invasive, originaire d’Amérique du Nord, fut introduite accidentellement en France en 1860.
Depuis, elle s’étend sur toute la France. En Rhône-Alpes, 13 % de la population serait allergique (rhinite, urticaire, conjonctivite, asthme). En Europe, une étude récente prédit un doublement des victimes à l’horizon 2050 !

Si la rhinite allergique – également causée par les poils d’animaux, moisissures ou acariens – était rare il y a trente ans, elle touche plus d’une personne sur quatre en France et évolue une fois sur deux vers l’asthme. Les causes évoquées sont diverses (additifs alimentaires, excès d’hygiène, exposition au tabac, pollution…) mais interrogent aussi sur les liens possibles avec la perte de biodiversité de notre environnement. Comment restaurer l’équilibre entre notre écosystème intérieur et l’environnement extérieur ? Étonnamment, l’une des solutions vient des plantes elles-mêmes, avec notamment l’aromathérapie. Les huiles essentielles s’avèrent ainsi une aide précieuse pour retrouver les joies du printemps. […]

Conseils recueillis par Sophie Bartczak

Cet extrait d’article vous a plu ? Pour découvrir le magazine Sens & santé, abonnez-vous.

Abonnez-vous dès 5,50€ sans engagement
Recevez le magazine Sens & santé